vendredi 31 août 2012

2 cours par semaine


A partir de dimanche, les cours de NTJ à HK auront lieu deux fois par semaine. C’est une bonne nouvelle car un cours hebdomadaire reste à mon avis léger pour réellement acquérir quelque chose. En termes de techniques bien sûr (d’autant que le panel est large…) mais également de principes. La pratique telle que je la conçois consiste avant tout à travailler le corps pour que les techniques sortent naturellement. Mais pétrir le corps pour en arriver la demande de la répétition et donc des entrainements fréquents.

C’est une bonne nouvelle pour mes élèves, mais aussi pour moi. D’une part parce que je pourrai m’entrainer plus, d’autre part parce que mon but est de faire progresser mes élèves suffisamment pour qu’ils puissent me mettre en difficulté et que cela me permette d’avancer dans ma pratique. Bien sûr tout cela va prendre du temps, mais c’est intéressant. Les cours ont commencé il y a a peine plus d’un mois et je vois déjà des choses intéressantes en randori. Approximatives certes, mais variées et dynamiques, cela présage de bonnes choses pour les mois qui viennent.

dimanche 26 août 2012

Entre deux vols


Quel meilleur moment que l'attente à l'aéroport pour se remémorer ce week-end à Taichung? Après quelques péripéties pour atteindre l'aéroport de Taipei, mon vol initial de Taichung étant une fois de plus annulé, je profite de quelques instants pour revenir sur ce séjour.  

Fred nous a trouvé un dojo, suite aux problèmes de la dernière fois et l'égo déplacé du professeur d'aikido de Taiping. Nous pensions initialement partager les 4h en 2h pour nous et 2h de stage, mais finalement nous avons utilisé ce créneau pour nous uniquement (et Wesley qui nous a rejoint sans prévenir, surprise!). Ça tombait plutôt bien avec le Taikai de Kyoto qui se rapproche et ma démo qui était tout sauf prête... Après avoir installé deux couches de tapis puzzle dans la chaleur moite de la salle, j'expose mes idées à Fred (qui me dit de les écrire parce que c'est un peu le bordel à suivre). On fait quelques tests et on filme. Au final deux prises auront suffi, ça n'est pas parfait bien sur mais je trouve la démo logique et proche de ma conception de l'école, tant dans ses principes que dans ses techniques. La vidéo permettra aussi à mon partenaire de savoir à l'avance à quel sauce il va être mangé, ce qui est sûrement plus confortable. D'autant que je doute qu'il subisse des site mis et yama arashi tous les jours... L'étape suivante est de laver mon gi, noir de crasse. La prochaine fois on pensera à demander une serpillère


Après ces efforts nous avons tranquillement descendu quelques bières en écoutant de la musique live. Nous avons repris plus légèrement ce matin avec quelques exercices d'aunkai, notamment ceux que j'ai pu voir à Paris récemment. Toujours agréable de pouvoir faire ces exercices avec partenaire quand on se contente le plus souvent d'exercices seul.

Ce fut comme à chaque fois un excellent week-end, grâce à l'accueil de Fred et son aide. A fortiori avec la sinusite qui lui pourri la vie ces derniers jours. 

samedi 18 août 2012

Le 6ème kyu le plus fort de la ville

Mon cours d'Aikido présente l'avantage de ne pas séparer les élèves par groupes de niveaux: toutes les techniques sont travaillées par tout le monde, et tout le monde pratique avec tout le monde. Chose que j'apprécie particulièrement. Mais à de très rares occasions, l'enseignant décide de séparer le groupe par grades. Ce fut le cas ce matin.

Il appelle donc d'abord ceux qui sont en dessous du 5ème kyu. Groupe composé d'enfants, de deux jeunes filles, et de vitre serviteur, qui s'obstine à ne pas passer ses grades. Je m’assois tranquillement avec le groupe, et l'intégralité des adultes explose de rire. Le prof se marre, me regarde et me dit de retourner m'asseoir avec les autres. Finalement je travaillerai avec le dernier groupe.

A la fin du cours, un australien, solide et 1er kyu avec qui j'aime beaucoup pratiquer vient me chercher pour le dernier exercice et me dit en se marrant: "j'arrive pas à croire que je viens chercher un 5ème kyu". Je l'ai bien sur immédiatement corrigé: je ne suis que 6ème kyu. Je me suis permis d'ajouter "peut être le 6ème kyu le plus fort de la ville".

Passé ce bon moment de rigolade, il y a derrière cette anecdote quelque chose que je trouve vraiment très appréciable: personne ne se soucie de votre grade officiel, tout ce qui compte c'est la façon dont vous pratiquez. Dans la même situation à Taiwan, il est probable que personne ne verrait de problème à ce que Fred pratique avec les marmots, puisque après tout c'est son grade...

jeudi 16 août 2012

NTJ HK - Le groupe grandit

C’est avec beaucoup de plaisir que je vois le groupe de NTJ de HK grandir. Pas seulement en nombre, mais aussi en termes d’engagement dans la pratique. Hier sur les 6 élèves, seul un n’avait pas de gi, et pour cause : il vient d’arriver à HK la semaine dernière et ses affaires sont encore en chemin. Quel bonheur également d’avoir pu utiliser une grande salle a la place des salles de squash. Plus chère certes, mais qui donne un cote tellement plus sérieux à la pratique (cela dit des septembre on retourne dans une petite salle).

Lancer un groupe n’est pas facile, certes, notamment en termes de temps et d’argent. Mais j’avoue que sentir des gens intéressés et qui viennent semaine après semaine compense. Je n’ai toujours pas tué mon ego et j’apprécie donc que ma pratique intéresse des gens.

Le bonnes nouvelles arrivant rarement seules, j’ai décidé de faire suite à plusieurs demandes d’un cours le week-end. Nous resterons sur un rythme d’un cours de 2h par semaine jusqu'à fin aout avant de passer à 2 cours en septembre (enfin du moins les week-end où je suis à HK…). J’espère juste ne pas diviser le groupe en deux, le but étant surtout de leur permettre de progresser plus vite. La rentrée sera aussi administrative, puisqu’il faudra que nous parlions licences, passeports Budo, et tout ce qui va avec.

dimanche 5 août 2012

21ème All Budo Demonstration - Nippon Seibukan Academy

Dans un peu plus d'un mois se tiendra au Butokuden de Kyoto le 21ème Taikai annuel du Nippon Seibukan Academy et de la All Japan Budo Federation. Festival qui regroupe 200 ou 300 pratiquants de disciplines diverses pour une journée de démonstrations.

Je n'avais malheureusement pas pu assister à l'évènement l'an dernier, et Fred et moi étions repartis frustrés il y a deux ans. Non pas que la qualité n'était pas au rendez vous, au contraire. Mais notre avion de retour partant dans l'après midi, nous n'avions pu assister qu'à la première partie. A l'époque, il nous avait été proposé de faire une démonstration pendant le festival, mais sans préparation et alors que le programme était déjà complet, nous avions finalement laissé passer cette opportunité. L'an dernier, nous étions à nouveau invités, mais le départ de Fred pour Taiwan avait changé la donne et de toute façon le boulot me coinçait à Hong Kong.

Cette année, le Seibukan m'a fait l'honneur de me proposer à nouveau de venir avec une équipe. Je fus bien embêté, partagé entre une envie folle d'y participer et le fait que... je n'ai tout simplement pas d'équipe. Frustré de rater cette opportunité de représenter mon école dans le centre historique qu'est le Butokuden, j'ai demandé au Seibukan Academy s'ils pouvaient m'aider à trouver un Uke. Ce fut chose faite, et j'ai donc immédiatement accepté.

Je suis maintenant partagé entre l'excitation et une sorte de trac. Faire une démonstration de quartier avec son club est une chose, représenter son école dans un festival au Japon en est une autre. Il n'y a bien sur aucune raison que ça se passe mal, mais j'avoue que savoir que je n'aurai que 2 entrainements avec mon partenaire avant la démonstration (et que celui-ci ne connaît pas l'école) ne me rassure qu'à moitié! Cela dit vous verrez tous le résultat et pourrez vous moquer, je publierai la vidéo.

samedi 4 août 2012

Nouveau départ pour le NTJ à HK

Depuis mon retour de vacances et avec le soutien du site web, les cours de NTJ à Hong Kong ont officiellement commencé, dans un format plus professionnel. Et pour l'instant, après deux cours, je dois dire que ça commence plutôt bien. 5 élèves au dernier cours, auxquels il faut rajouter 3 absents et 3 personnes intéressées, ce qui nous amène donc à une base de 11 personnes. Certains ont d'ailleurs commencé à s'équiper en keikogi, ce qui fait véritablement plaisir puisque cela montre une volonté de faire un peu plus que 3 cours en passant. Les cours sont aussi devenus payants, même s'ils restent très peu chers par rapport au marché local. A 5 euros le cours de 2h (la moyenne est à 15 pour 1h30), l'argent servira à financer la salle, le site, etc. et donc à éviter que je sois de ma poche.

Si tout va bien, un deuxième cours hebdomadaire verra le jour en septembre, très probablement le dimanche soir!

mercredi 1 août 2012

Partout, tout le temps

Parce que l'entrainement ne doit pas etre simplement lié a un lieu ou un moment particulier mais etre un élément naturel dans notre vie quotidienne, j'ai profité de mon passage sur Grass Island (HK) pour faire un peu de Maho. Non je ne suis pas encore bon pour l'asile.